Bruxelles, le 7 juillet 2020

 

Chers signataires,

La pétition que vous avez signée « Pour un temps de transition » plafonne aujourd’hui à 130 signatures. La dernière arrivée date du 26 juin dernier et cela, malgré le lancement d’une page Facebook qui plafonne elle-aussi aujourd’hui à une centaine d’abonnés.

Force est de constater que l’idée d’un temps de transition ne suscite pas un enthousiasme débordant ou, ce qui est peut-être plus vraisemblable, apparaît comme trop invraisemblable. L’idée se heurte à la fatigue du confinement, à la fatigue du retour à l’anormal, à la fatigue d’être soi dans un monde inadéquat. Il semble difficile d’y croire.

Et pourtant, nous avons bien traversé une période invraisemblable : mise à l’arrêt de la machine économique capitaliste, mise en évidence des inégalités, mise en avant de propositions concrètes, mise en œuvre de manifestations, mise en route de mouvements citoyens, mise en pause des pollutions.

Des rêves d’autres choses émergent, des débats voient le jour, des élans se font sentir.

Ces mises en jeu, ces mouvements, ces rêves vont-ils trouver le temps et l’espace transitionnel (D.W. Winnicott) pour se déployer ?

Le déconfinement se poursuit, accéléré par les vacances qui apparaissent comme un soulagement, une opportunité de mettre à distance les inquiétudes sanitaires et le retour à l’anormal. L’idée d’un temps de transition se profile dès lors comme une re-présentation de la souffrance causée et un retour du désarroi plutôt qu’une issue possible.

Depuis la mise en ligne de la pétition début mai, pour donner l’occasion aux citoyens de se manifester pour un temps de transition, les Petites mains ont pris contact avec des associations pour donner appui à cette mobilisation potentielle. Ces dernières se sont montrées plutôt demandeuses d’interactions et beaucoup ont acceptées de figurer sur notre site (voir https://lespetitesmains.be/le-coin-des-associations/).

Ces acteurs de la société civile montrent également une grande créativité et une générosité dans le partage d’idées qui sont a priori très soutenantes pour imaginer une suite différente pour le monde dans lequel nous vivons. Ces idées montrent qu’autre chose est possible, autre chose que la répétition des pandémies, l’enchaînement des catastrophes climatiques, le maintien des inégalités, le rapport contractuel au travail, les relations Nord-Sud… Nous avons rassemblé une multitude de pistes à explorer (voir https://lespetitesmains.be/le-coin-des-associations/), passionnantes à découvrir. Nous avons également invité à soutenir ces pistes quand elles prenaient l’allure de pétitions (voir https://lespetitesmains.be/petitions-a-signer/).

Ensuite, nous avons envisagé une « petite stratégie de transition » pour inciter à mettre à profit les activités de l’été pour faire en sorte que la rentrée soit différente, se faire dans un nouveau cadre de référence. Nous avons écrit à certaines associations dans ce sens, fait des suggestions.

Nous verrons ce qu’il en découlera. Il est certain que, pour leur part, les associations s’associent comme en témoigne la mobilisation du 4 juillet dernier (voir https://www.greenpeace.org/belgium/fr/blog/16378/unitedforanewnormal-ensemble-pour-construire-le-nouveau-monde-de-demain/ et sur Facebook). Soutenons-les !

Parallèlement, les Petites mains ont eu des contacts avec des mouvements citoyens qui cherchent aussi à se rassembler pour faire entendre leur voix, qui soutiennent qu’une transition est possible, que des assemblées citoyennes participatives peuvent y contribuer. Ces contacts se poursuivent et, espérons-le, donneront des pistes pour la rentrée. Les propositions pour faire évoluer les pratiques démocratiques sont également nombreuses, soutenues par beaucoup d’associations qui pensent que, sans cette évolution, nous resterons face à un verrou politique épuisant.

Nous relayerons les mouvements de l’été sur notre page FaceBook, suivrons les développements et maintiendrons les contacts jusqu’à la fin du mois de septembre. C’est la date à laquelle nous pensons que, soit un changement sera amorcé, soit un retour à l’anormal sera entériné. A moins qu’une nouvelle crise se fasse jour…

Restons optimistes. N’hésitez pas à continuer à diffuser la pétition, à faire connaître le site et la page FaceBook.

Et, si vous voulez penser la suite avec nous ou avec d’autres, prenez contact !

Nous vous souhaitons un été respirant et inspirant.

Pour les Petites mains,

Tanguy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 30 =