Bruxelles, le 10 juin 2020

 

Chers signataires,

Le site des Petites mains a été actualisé.

Nous avons essayé d’y être plus clair sur notre projet, les possibilités de mettre la main à la pâte, les initiatives qui se créent, les associations qui participent. Ces dernières se sont montrées généreuses et soucieuses de soutenir la démarche fédératrice qui nous habite. Comme vous pourrez le voir sur la page qui les répertorie, c’est une vingtaine de groupes, collectifs, coalitions, associations…représentatives de plus de 250 associations et entreprises qui forment aujourd’hui une plateforme qui cherche à se joindre à d’autres.

S’y trouvent représentées quelques grosses associations, autant que des plus humbles, de secteurs variés (écologie, culture, démocratie participative, soins psychiques, lutte contre la pauvreté,…), toutes désireuses de porter plus loin des idées et des propositions pour changer notre dynamique économico-sociale. Les grandes apportent leur expertise, les petites leur dynamique. Se rassemblent ainsi des lieux pour se réunir, des groupes au travail et des associations ayant pignons sur rue. Se créent ainsi peu à peu un front élargi susceptible de faire un peu bouillir la marmite du changement.

En effet, le défi est de taille. Il y a de nombreuses mise en œuvre, des pistes proposées pour un changement de paradigme. Ces propositions se sont mises en forme à une vitesse impressionnante, ont pris du temps à leurs auteurs, qui parfois n’en ont plus pour susciter des discussions et réfléchir à l’inscription de leur travail dans une dynamique de démocratie participative.

Ils ont besoin de nos petites mains pour que nous puissions explorer ces pistes, envisager leurs mises en œuvre dans nos environnements respectifs, nos lieux de vie, de travail.

Des outils de participation sont proposés (voir la page « Rendre possible« ). Nous pouvons obtenir des documents et des précisions auprès des associations. Auriez-vous envie de vous en emparer, d’animer un atelier avec des amis, des collègues pour donner consistance à la nécessité d’un temps de transition ?

Une page Facebook a été créée. Nous espérons qu’elle permettra de diffuser plus loin notre initiative. Plus il y aura de signataires, plus il y aura d’associations, de collectifs, plus il y aura de possibilité de se faire entendre, de créer de la transition.

Les citoyens seuls se perdent. Les associations s’entêtent. Les entreprises se débattent. Les collectifs s’épuisent. Les politiques se poursuivent.

Les Petites mains souhaitent rassembler, rendre possible.

Merci de votre contribution,

Tanguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 4 =